Avec plus de 98 % de potentiels consommateurs en France, le marché de la boulangerie est très attractif. De plus en plus d’entrepreneurs y affluent sans toujours prendre le temps de se préparer. C’est donc pour combler ce manque d’informations que cet article se voit sa raison d’être. Il vise à proposer quelques conseils et recommandations pour bien se lancer dans la création d’une boulangerie.

Se faire former, le point de départ pour une réussite de sa création

Pour réussir dans tout projet d’entrepreneuriat, une bonne formation de base s’avère nécessaire. Même si l’on n’est pas obligé d’avoir un doctorat en gastronomie pour se lancer dans la boulangerie, il est tout à fait plus rassurant d’avoir quelques connaissances sommaires dans le domaine. On peut bien s’auto former en faisant des recherches sur Internet ou en lisant quelques documents ayant trait à la boulangerie. Toutefois, le CAP de Boulanger Pâtissier reste le diplôme professionnel recommandé pour se prétendre boulanger à part entière. Il faut que l’entrepreneur, son conjoint collaborateur ou dans le cas extrême l’un de ses employés en soit détenteur. Mais il n’est pas toujours bon de se lancer dans un recrutement tout au début d’un projet. Les coûts se révèlent en effet plus importants.

Ainsi donc, si vous êtes adultes et que vous n’avez plus le temps de suivre les deux années de formation nécessaires, vous pouvez opter pour une autre alternative. Il s’agit de la formation préparatoire de courte durée (4 mois) pour tout adulte et elle permet d’obtenir le CAP. Cette formation peut même être subventionnée par l’état à travers le Pôle emploi pour ceux qui sont sans emploi. Toutefois, une expérience professionnelle de trois années dans l’un des pays de l’Union européenne ne saurait que vous faire gagner en expérience. Mais ce n’est pas qu’une affaire de diplôme de boulangerie.

Il aussi très important d’avoir l’étoffe d’un entrepreneur. Cela veut dire que certaines qualités sont requises pour diriger votre entreprise. C’est d’ailleurs pour cela qu’il n’est possible d’être immatriculé au Répertoire des métiers qu’après un stage en gestion d’entreprise. C’est un stage de 30 heures qui vise à préparer le futur entrepreneur à faire face à ses responsabilités de gestionnaire. Cela vous permettra de vous familiariser avec un certain nombre de règles du métier.

Quelles sont les règles de la boulangerie ?

Les premières règles à respecter lorsque l’on se lance dans la création d’une boulangerie sont bien sûr les règles d’hygiène. Le pain est un produit alimentaire. Si donc par défaut d’hygiène, il devenait un vecteur de maladie, ce serait un grave problème de santé publique. Il existe pour cela une réglementation européenne en matière de sécurité alimentaire. Cette réglementation exige entre autres une bonne traçabilité des produits entrant dans la production du pain notamment la farine. Il en est de même pour les produits qui sont commercialisés : le boulanger doit en plus d’en garantir la traçabilité, veiller à la non-contamination et la propreté à la consommation. Une fois les produits finis, il faut les commercialiser. Là aussi des règles existent et doivent être respectées.

Pour des soucis de transparence, le boulanger est tenu d’afficher ses prix sur son tableau. Et même s’il est libre dans les prix qu’il fixe, il doit impérativement éviter de fixer un prix très bas dans un but de concurrence en vendant à perte.

Prospecter le terrain pour mieux vous positionner

La prospection est essentielle lorsque l’on souhaite se lancer dans une affaire. Faites donc une étude rapide du marché. Cela vous permettra de connaître les offres déjà disponibles. Vous connaîtrez ainsi davantage vos concurrents et les prix qu’ils pratiquent. Vous serez ainsi en mesure de choisir votre offre et de mieux vous positionner. Il ne s’agit pas seulement d’un positionnement sur le marché de la boulangerie, mais aussi un positionnement géographique favorable.

En effet, un bon emplacement de votre boulangerie sera très bénéfique pour l’éclosion de votre affaire. Choisissez donc un endroit où vous serez bien visible et remarqué par les potentiels clients. Il faut privilégier une rue passante, la proximité d’une école ou tout autre lieu de concentration. L’expérience a montré que les affaires marchent plus en centre-ville. Tirez-en donc profit même s’il vous faudra payer un peu plus pour le loyer. Justement en matière de loyer, il ne faut pas en faire un frein à une bonne implantation de votre boulangerie. Le local doit être spacieux avec une pièce à part pour la préparation et une autre pour la vente si possible. Ce n’est pas toujours très professionnel de fabriquer son pain au vu et au su des clients.

Quelques formalités administratives à remplir

Vous en savez un peu plus sur la boulangerie, vous avez choisi un local et vous avez une idée claire du marché. Il vous faut maintenant formaliser votre entreprise avant de vous lancer. Il faut en effet, franchir cinq étapes essentielles.

  • 1ere étape : Dépôt de marque

Elle se fait auprès de l’Institut Nationale de propriété industrielle (INPI) à Courbevoie et a pour but de protéger votre marque. Cette étape n’est nécessaire que lorsque vous créez une nouvelle marque.

  • 2e étape : Immatriculation de votre entreprise

En ce qui concerne la boulangerie, c’est auprès de la Chambre des métiers et de l’artisanat que se fait l’immatriculation. Celle-ci marque la création proprement dite de la boulangerie.

  • 3e étape : Dépôt des statuts de la boulangerie

Cette étape a lieu auprès des services des impôts et est suivi du dépôt du capital social de la société dans un compte en banque ou chez le notaire. Vous pouvez opter pour un statut d’indépendant ou de franchise.

  • 4e étape : La publication aux annonces légales

Cette publication vise à informer le public de la constitution de la nouvelle entreprise. Elle a lieu par le biais du journal d’annonces légales.

  • 5e étape : Déclaration au service vétérinaire de votre préfecture

C’est une étape indispensable avant l’ouverture de la boulangerie. Vous devez vous rendre à la préfecture de votre région pour cette déclaration.

Vous êtes maintenant légalement déclaré et possédant toutes les autorisations d’installation. Mais il vous faudra franchir une dernière étape : l’acquisition du matériel.

Quels matériels faut-il acheter pour se lancer dans la boulangerie ?

Pour l’achat de matériel, vous devez consacrer une bonne partie de votre budget.

Qui voyage loin ménage sa monture.

Vous devez donc vous équiper pour réussir votre création. C’est en effet, le moment de concrétiser votre rêve. Et pour équiper une boulangerie, il existe deux types de matériel. Il s’agit des machines et autres équipements nécessaires à la préparation ainsi que des équipements de vente.

Quel matériel doit-on acquérir pour créer sa boulangerie ?

La machinerie est très importante pour la préparation du pain. Il faut préférer les appareils qui consomment moins d’énergie pour effectuer plus d’économie. Le four est un équipement assez gourmand en énergie. Il va donc falloir faire bien attention à son choix. Songez aussi à avoir des pièces de rechange en stock pour limiter les temps d’attente de la clientèle en cas de panne. Après tout,

Il vaut mieux prévenir que guérir.

Il en est de même pour le réfrigérateur, la chambre froide et la chambre de fermentation. Il ne faut pas non plus négliger le batteur-mélangeur de pain de même que la façonneuse à pain.

 Vous aurez également besoin des équipements qui servent à entreposer les produits finis comme les baguettes de pain, les sandwichs et autres. Il s’agit des étagères à pain, des vitrines ainsi que d’autres meubles vitrés rétroéclairés pour une bonne présentation. En effet, il faut pouvoir toucher le sens de la vue des clients. C’est ce sens qui va les attirer vers vous en réveillant chez eux l’envie. Même une fois le client acquis à votre cause, il faut bien qu’il puisse s’asseoir. Il faut donc prévoir des sièges pour certains clients qui voudront prendre le temps de manger sur place. Il va aussi falloir des sièges pour vous-même et vos employés sans oublier une caisse enregistreuse. N’oubliez pas non plus les équipements moins coûteux, mais indispensable comme les gants, la pelle à pain, les brosses et la plaque à baguette.

Comment se procurer du matériel de boulangerie ?

Vous avez la possibilité de vous procurer du matériel nécessaire à la création de votre boulangerie chez n’importe quel fabricant. Mais si vous disposez d’une vision sur le long terme, il est préférable de faire confiance à des marques reconnues qui ont fait leurs preuves. Cela vous permettra d’éviter de changer fréquemment de matériel ou de dépenser pour la maintenance. Vous allez donc pouvoir faire une économie considérable sur le long terme. Vous pouvez par exemple acquérir le matériel de boulangerie sur le site le-c9.com. Vous y trouverez tout type de machines pour la boulangerie ainsi que leurs pièces de rechange.

Quelques conseils pratiques pour réussir en boulangerie ?

Quand on paie du matériel, c’est pour s’en servir. Vous devez donc acheter et stocker les matières premières pour votre préparation. Mais là, certains conseils pratiques sont bons à suivre. Les produits de boulangerie ne se conservent pas longtemps. Tenez-en compte pour faire l’équilibre entre la demande et la disponibilité. Il faut aussi prendre en compte la saison et la période pour faire des propositions aux clients. Un bon boulanger doit savoir proposer des œufs de pâques pour pâcques. Cela fait partie du métier et participera à la rentabilité économique de votre entreprise. Entourez-vous autant que possible, d’employés qui participent à la dynamique que vous voulez pour votre entreprise.

En sommes, créer une boulangerie n’est pas aussi aisé que ça en a l’air. Entre formalités administratives, formation et acquisition de matériel adéquat, l’entrepreneur doit être bien motivé.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here