Comment bien réussir ses sushis

Le monde asiatique a été, de toujours, un monde culturellement fascinant. Les peuples asiatiques, leurs histoires, leurs évolutions, et leurs styles de vie dans le temps, font l’objet d’un grand intérêt de la part du reste du monde. Il est donc assez fréquent de voir ça et là des habitudes asiatiques germer dans le style de vie de l’un comme de l’autre. Les Asiatiques sont réputés pour avoir une bonne espérance de vie. Et cela est souvent attribué à leurs habitudes alimentaires jugées très saines. Le prestige de la cuisine asiatique en est donc grandement rehaussé. Je vous propose donc de découvrir à travers cet article l’un des mets asiatiques les plus connus de par le monde, les sushis. Découvrez tout sur ce met si apprécié de tous, et surtout comment les réussir à la maison, car avouons-le, il peut s’avérer être assez cher dans les restaurants.
Ingrédients

De nos jours, le sushi est vendu un peu partout dans le monde, mais à un prix souvent trop grand. Mais vous pouvez jouer aux chefs, en le réalisant aisément chez vous. Voici les ingrédients qu’il vous faut pour bien réussir vos sushis. Pour environ 40 sushis, il vous faudra :

350 g de riz à sushi de forme ronde ou alors de riz à risotto
500 g de filet de poisson. Il doit être sans aucune peau, sans aucune arête. Vous pouvez prendre du thon rouge, du maquereau, du saumon ou encore de la daurade.
Environ un demi-litre de vinaigre à riz ou encore de vinaigre de cidre
2 cuillerées à café rases de sel de mer
2 cuillerées à soupe rases de sucre en poudre.
Du wasabi

Place maintenant à la préparation proprement dite !
Préparation

Cette préparation se fait suivant 3 étapes très importantes : la préparation du riz, la découpe du poisson, et enfin la formation des sushis.

La première étape consiste à préparer le riz. C’est une étape assez cruciale ou le plus grand soin doit être donné. Il s’agira de mouiller, d’égoutter et de rincer le riz mis dans une passoire en le plongeant dans un saladier d’eau froide. Il faudra faire ces mouvements jusqu’à ce que l’eau contenue dans le saladier, renouvelée à chaque mouvement, soit limpide. Dès que c’est le cas, laissez le riz s’égoutter pendant 30 min. Pendant ce temps, il faudra faire fondre le sucre et le sel dans du vinaigre à feu doux. Dès que c’est fait, le feu doit être éteint immédiatement. Ensuite, faites cuire à point le riz en y versant de l’eau d’un volume d’une fois et demi celui du riz dans une casserole à fond épais, de manière à ce qu’aucune goutte d’eau ne reste au fond. Une fois cela fait, versez le riz dans un saladier puis mélangez-le avec le vinaigre.

À la deuxième étape, vos mains doivent être bien lavées. Rincez le poisson à l’eau froide, tout en vérifiant avec une pince à épiler si aucune arête n’y demeure. Faites ensuite la découpe du poisson, en lamelles de 6 cm de long, de 2,5 de large avec une épaisseur de 1 cm.

La dernière étape est celle du façonnage des sushis. Pour des raisons pratiques, trempez vos mains dans un mélange d’eau et de vinaigre. Cela évitera au riz de coller à vos mains. Commencez donc en faisant des boulettes de riz de formes ovales dans le creux de vos mains. Appuyez-les légèrement. Et toujours la boulette en main, posez-y les lamelles de poisson. Appuyez ensuite légèrement afin de permettre une bonne adhésion du poisson au riz.

Vos sushis sont désormais prêts à être dégustés. Servez-les avec du wasabi, de la sauce de soja, et un mélange de gingembre et de vinaigre.

Bonus : les origines des sushis !

Aujourd’hui, le sushi est connu comme étant un met d’origine japonaise. S’il est vrai qu’il s’est fait connaître au monde à partir du Japon, ses origines lointaines sont plus chinoises que japonaises. Il faut savoir que le sushi désigne un met fait de riz vinaigre, qui reçoit comme accompagnement du poisson mariné, cuit, ou encore cru, des œufs ou des légumes. Les composants de base de toutes les recettes sont le riz et le poisson. Anciennement, environ vers 500 av. J.-C., les Chinois avaient une technique de conservation du poisson cru, car ils aimaient beaucoup en consommer. Cette technique consistait à mettre dans des récipients du poisson cru, salé préalablement, et à l’envelopper de riz. Cette préparation pouvait faire des mois, voire des années. Quand on décidait d’en consommer, on jetait le riz, et on mangeait le poisson bien conservé. C’est une technique qui a disparu de la Chine pour être transférée au Japon. Les Japonais ont eu la merveilleuse idée d’y ajouter du vinaigre spécial riz, et au lieu de consommer le poisson seul, consomment désormais le tout. Le Sushi était créé.

PARTAGER
Article précédentLa meilleure recette de Goulasch !
Article suivantUn gratin de pommes de terre délicieux !
Catherine
J'aime cuisiner depuis toute petite ! C'est donc tout naturellement que j'ai ouvert ce blog, mais aussi un restaurant dans la campagne auvergnate avec mon mari :)

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here