La meilleure recette de Goulash

Les pays de l’Europe centrale sont caractérisés par une grande culture culinaire. Parmi eux, nous avons la Hongrie, ce pays frontalier de l’Autriche, de la Serbie, de la Roumanie, et d’autres pays encore. Tous ces pays se distinguent sur le plan culinaire mondial avec des mets aussi inédits qu’appétissants. Ceci s’est fait avec la grande influence qu’ont eue les peuples divers qui y ont trouvé refuge à un moment de leur histoire. Des airs Balkan, oriental sont des caractéristiques intéressantes du Goulasch. Nous vous proposons, à travers cet article, de découvrir l’un des mets les plus emblématiques de ce pays, le Goulasch, à travers sa meilleure recette.

Origines

Véritable porte-flambeau de la cuisine hongroise, le Goulasch est vraiment caractéristique de la quintessence même de celle-ci. Cette cuisine, comme dit plus haut, a de grandes influences turque, balkanique, et même juive. Ses mets essentiellement basés sur la viande et les épices connaissent une certaine originalité due à des éléments comme le paprika, le poivron, etc. Le Goulasch, quant à lui, a été créé par des paysans. Il s’agit de ces bouviers qui avaient pour habitude de conduire leur bétail dans la plaine des Carpates. Vu l’étendue de leur bétail, cela leur faisait de très grandes distances à parcourir. Ils réalisaient donc des arrêts afin de reprendre des forces. C’est lors de ces arrêts que le Goulasch est né. Cette soupe au lard et au bœuf fut vulgarisée peu à peu par ces paysans, puis par les propriétaires bien plus tard. Toute son originalité réside dans le choix conséquent de ses ingrédients. Cela déterminera la préparation à en faire. Découvrons ce qu’il en est réellement.

Ingrédients

Pour réussir à jouir du très bon goût de cette célèbre soupe paysanne hongroise, il faut obligatoirement savoir choisir les ingrédients de sa recette. Tout en alliant la modernité à la recette traditionnelle qui en fait tout le charme, voici les ingrédients qu’il vous faut, dans leurs bonnes proportions. Pour une préparation pour 4 personnes, il vous faudra :

  • 1 kg de viande de bœuf
  • 500 g de tomate
  • 500 g d’oignon
  • 3 gousses d’ail
  • 2 cuillerées à soupe de cumin
  • 2 cuillerées à soupe d’origan
  • Du sel
  • 2 poivrons
  • Du bouillon de bœuf (1L ou 2 cubes)
  • De la margarine ou du beurre (30g)
  • 3 cuillerées à soupe de paprika
  • 3 cuillérées à soupe d’huile
  • Une cuillerée à café rase de cayenne

Une fois ces ingrédients rassemblés, la préparation se fait assez facilement en 30 min.

Préparation

Le Goulasch peut être préparé de plusieurs manières différentes. Mais pour vraiment en jouir, respecter les étapes suivantes :

La première étape consiste à couper la viande de bœuf en cubes de 1 ou 2 cm au plus, afin de minimiser le temps de cuisson. Ensuite, il faudra réaliser la chauffe de la margarine et de l’huile dans une poêle. Une fois bien chauffé, ce mélange servira à dorer les cubes de viande réalisés préalablement. Il faudra après les débarrasser de leur graisse en les transvasant dans un autocuiseur. Dans le même temps, les oignons devront être épluchés et émincés. Les poivrons devront, eux aussi, être préparés soigneusement. Enlevez donc leurs graines et le pédoncule, puis transformez-les en petits cubes. Les tomates aussi devront être transformées en dés après, bien sûr, avoir enlevé de leur bas la partie filandreuse.

La dernière étape peut donc commencer. Vous devez dorer les oignons et les poivrons apprêtés dans de l’huile. Retirez-les du feu avant qu’ils ne soient brûlés. Ensuite, réchauffez légèrement les morceaux de viande. Ajoutez-y les oignons, et mélangez le tout. Saupoudrez-y le paprika, puis mélangez. Ensuite, vous devrez y ajouter le bouillon de bœuf, optionnellement avec de l’eau ou de la bière, et mélangez le tout une fois encore. Vous pouvez, pour finir, y ajouter le cumin, la marjolaine, et toutes les autres épices. Juste avant de laisser mijoter pendant 1h 30 ou 2, salez subtilement le mélange. Il ne vous reste plus qu’à patienter un peu pour savourer votre goulasch.

PARTAGER
Article suivantComment bien réussir ses sushis ?
Catherine
J'aime cuisiner depuis toute petite ! C'est donc tout naturellement que j'ai ouvert ce blog, mais aussi un restaurant dans la campagne auvergnate avec mon mari :)

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here